Participation des personnes au sein d’AMAHC et à l’extérieur

I – Au sein de la gouvernance associative, au sein des établissements

« Nous considérons que la participation des personnes au sein d’AMAHC ne doit pas être un affichage qui permettrait simplement à l’association d’être dans l’air du temps et de respecter les termes règlementaires de la participation des usagers, telle que la loi 2002-2 nous indique de le faire. C’est pourquoi nous considérons leur participation comme essentielle et mettons en place des mesures d’accompagnement de manière individuelle et collective » – PA en cours.

Selon le dictionnaire la participation « est l’action de participer, de prendre part, de collaborer à quelque chose ». Définition du Larousse

Aujourd’hui la participation se construit par étapes progressives. Elle prend du temps et doit être adaptée aux rythmes des personnes concernées pour devenir réellement efficiente. Elle comporte des niveaux intégrés par tous.

Elle nécessite de multiples apprentissages pour chacun. Elle vient bousculer les pratiques professionnelles en nous positionnant comme des alliés. Aussi elle offre une nouvelle place « de collaborateurs » aux personnes concernées.

AMAHC est inscrite dans cette mouvance novatrice et participe activement à l’évolution de la santé mentale sur le territoire.

Au sein d’AMAHC, la participation des personnes concernées se veut effective. Aujourd’hui il ne peut en être autrement ! La participation est omniprésente comme nous l’indique le schéma suivant :

II – La participation à l’extérieur

Les personnes concernées participent aussi aux journées organisées par la Coordination 69 (janvier et octobre 2018). Elles sont engagées dans la construction du Plan Territorial de Santé Mentale et l’organisation des États Généraux prévus en avril 2019. Cliquez ici pour en savoir plus

En juin 2017, elle se décline comme ci-dessous : cliquez sur le document pour l’agrandir.